Le bonheur social

"Le bonheur est un état d'esprit. Il s'agit de la façon dont vous regardez les choses". Walt Disney
 

En cette période particulièrement troublée et marquée par une succession de contraintes sanitaires qui bousculent nos vies, nos habitudes, notre quotidien, soyons à l'écoute de nos aspirations profondes, laissons-les s'exprimer, osons les prioriser et leur accorder la plus grande attention. Parmi ces aspirations, Il en est une qui nous fédère, c'est de renouer avec ce qui nous rend heureux. Ce bonheur est très personnel, il nous relie à nous-même, il est propre à chacun de nous. Quelle définition lui donnons-nous ? et où plaçons-nous le curseur du bonheur ?

 

On en parle.....

Qu'est-ce que le Bonheur ?

La SMALAH
Début du chantier d'un bâtiment de stockage en charpente traditionnelle sous la forme d'un chantier de formation et d'insertion dans les ateliers de la Smalah.
S'informer

1

BONHEUR : 8 astuces pour être heureux

Des chercheurs ont identifié des astuces qui vous aideront à atteindre une plus grande félicité. Quelles sont-elles? 
Lire la suite

2

SE FEDERER

Mouvement qui puisse populariser, diffuser, médiatiser les perspectives et les enjeux d'une société plus conforme à nos souhaits.
Lire l'appel

3

Les PASSEURS du BONHEUR

Les Passeurs du Bonheur sont des citoyens qui ont choisi de devenir des acteurs de la création d’un monde où nous serons tous plus heureux !  Article

4

POESIE SOCIALE

Eloge d'une poétique vivante comme alternative sociale 

Voir la suite

5

FABRIQUE SPINOZA
La mission de la Fabrique Spinoza est de redonner au bonheur sa place au coeur de notre société...

Lire davantage

6

Bonheur au travail

Se sentir heureux et valorisé dans sa fonction, en entreprise, est possible
Lire la suite

Le bonheur, c'est quoi pour vous ? 

La philosophie lui accorde cette définition "Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Une joie intense n’est pas le bonheur. Un plaisir éphémère non plus. Le bonheur est un état global. L’homme heureux est comblé. Il vit une forme de plénitude. Sa situation est stable : elle présente un équilibre et seul un élément extérieur pourrait la modifier.... On le présente souvent comme le but le plus élevé de l’existence. Celui que tout homme cherche à atteindre, consciemment ou non.

Être heureux est une expérience individuelle et humaine. "

bonheur.jpg

Et vous quelle est votre définition du bonheur? -


Nous avons tous, au plus profond de nous-même, une clé de ce bonheur auquel nous aspirons, ce petit quelque chose qui met nos sens en émoi, nous fait vibrer, nous transporte, nous fait avancer. Comment tirer ce fil indispensable qui nous relie à nous-même lorsque la vie nous malmène ?  Comment lui redonner une place dans ce flot d'actualité stressante et sombre ? Comment y croire si nous n'avons pas de perspective ? 
A vrai dire nous ne sommes pas égaux face au sentiment de bonheur. Nos expériences de vie, nos douleurs, notre force intérieure, l'énergie du moment... sont autant de facteurs qui peuvent conditionner notre capacité à en faire notre moteur. Ce constat, notre société se l'est même approprié en mettant à notre disposition des aides diverses pour le reconquérir, faisant de notre sphère privée et de nos émotions des vecteurs d'économie marchande. La sociologue Eva ILLOUZ y voit même parfois une quête du bonheur devenue aliénante. 

Que souhaitons-nous au fond ? Souvent il s'agit juste de se sentir mieux au quotidien, dans notre vie professionnelle, notre vie familiale, notre vie sentimentale, notre rapport aux autres, à la société dans tout ce qu'elle nous renvoie. Néanmoins imaginons que demain une société plus empathique, plus juste, équitable, aurait pour priorité de redonner à l'humain une place centrale pour que le sentiment de bonheur soit accessible à tous. Utopie direz-vous. Pas vraiment, car cette envie sociétale existe déjà. Des milliers de personnes en France, dans le monde, œuvrent au quotidien à ces fins et partagent leurs talents pour redonner du sens à nos vies et réinstiller ce bonheur social qui s'étiole au fil des décennies. Ces personnes ne sont pas de doux utopistes, ni des philosophes qui refont le monde du haut de leurs chaires, mais des gens qui agissent déjà dans tous les secteurs de notre société, soit par le biais associatif, par conviction personnelle, par engagement sur le terrain. Il sont déjà dans l'action et tissent sans relâche cette trame plus conforme à nos aspirations. La seule chose qui fait encore défaut c'est l'appui majeur et sans faille de l'Etat, une volonté politique qui imprimerait et insufflerait une nouvelle dynamique et qui prendrait de la distance avec le pouvoir et l'argent, deux encrages souvent maîtres de tous nos maux. Cela est possible, car derrière tout politique il y a aussi un Monsieur "Moi", doté de convictions et susceptible d'orchestrer la vie publique selon sa vision du monde plus ancrée dans l'humain. Bref un humaniste pleinement bienveillant et à l'ouvrage pour le bien commun.

 

J'aime me rappeler cette phrase de Saint Exupery

"Si tu veux connaître le bonheur, il faut l'entendre comme une récompense non comme un but."