Belle année 2021

Solidaires avec les artistes
Cap sur l'Europe du nord
avec 
Minna Ora

Minna Ora est finlandaise et électrise les scènes grâce à sa voix, son charisme et son énergie.

Dans son pays elle un exemple de résilience, de combativité face à la maladie (un cancer particulièrement agressif), de dépassement et de positivité pour mieux transformer cette épreuve redoutable en force intérieure, rage de vivre et espoir pour d'autres. Dans ce deuxième single solo, où le métal côtoie l’indie, elle ouvre la voie aux ressources insoupçonnées que nous possédons, lesquelles permettent de franchir tous les obstacles.

Minna Ora vit à Pertteli, dans le sud de la Finlande. Elle a fêté en 2020 ses 35 ans de carrière musicale, une carrière jalonnée de concerts au niveau national et international, toujours accompagnée de ses fidèles camarades de scène, mais aussi par Remu Aaltonen et Veeti Kallio, deux noms bien établis de la scène musicale finlandaise.

Et lorsqu’on questionne Minna sur ce dernier album elle explique modestement "Mon album solo a été façonné par la spiritualité, des expériences de vie stimulantes". En effet, ses expériences de vie, heureuses et moins heureuses, son combat personnel et sa force intérieure hors-norme ont été mis au service de l'essentiel de la vie tout comme la beauté et la puissance de la nature dans laquelle elle s'est ressourcée. Ses influences musicales ont  pour noms Kate Bush, Evanescence et Within Temptation ».

Ce deuxième single "Sea" est extrait du 1er album solo de Minna, lequel paraîtra dans les mois qui viennent. On peut retrouver les titres dans les deux langues, l'anglais avec "Sea" et le finnois sous le titre de "Meri". L'un et l'autre distillent un son d'une beauté mystérieuse emprunte d’un mélange d’indie, de métal et de musique électronique "ambient". La connexion avec Dame Nature s’inscrit en filigrane dans ses compositions et s’avère particulièrement précieuse, notamment en cette période où le monde entier s’est retrouvé confiné à plusieurs reprises avec parfois pour cadre, le béton.

Avec sa voix mélodique, passionnée et touchante mais aussi grâce à la magie des mots, la talentueuse auteure-compositrice et interprète, Minna Ora, crée une expérience unique pour ses auditeurs.

Coup(s) de coeur de la semaine

Miss Bee & The Bullfrogs se sont formés à l'école des jam-sessions blues du Show Case Time à Pau en 2017.
Parmi leurs influences on retrouve Freddie King, BB King, James Cotton, Etta James, Jimi Hendrix, Otis Redding, The Tedeschi Trucks Band, John Mayer...) Nul hasard à ce que leur imprégnation artistique soit issue du blues et de la soul, avec cette touche toute particulière liée à l'osmose parfaite créée par la voix puissante de Maëlys Baey, "leader"chanteuse et saxophoniste du groupe, les riffs du guitariste Jean Guichemerre, le tout soutenu par une  section rythmique conduite par Rémi Grangé (Basse)
 et Julien Feugas (Batterie) où l'on retrouve tous les bons ingrédients de la musique"Roots"

 

A retrouver dans l'Heure du Live, l'émission d'Audrey Hardy où elle promeut la scène musicale et nous permet de découvrir de nouveaux talents

UNDERVOID

MISS BEE & THE BULLFROGS

Depuis sa formation en 2016, le quatuor strasbourgeois progresse à un rythme aussi effréné que sa musique : pas moins de 4 EPs et plus de 200 dates aux quatre coins de la France et de l'Europe, en 1ère partie de groupes tels No One Is Innocent, Les Sheriff ou encore The Temperance Movement, plus récemment.

 

Undervoid puise son énergie dans un rock puissant (trempé dans le rock’n’roll, le blues ou le heavy metal) aux textes écrits en français qu'arme une rage revendicatrice.  Des riffs addictifs, des mélodies imparables, une voix redoutable et des paroles engagées dénonçant une société tournée vers l'individualisme et le consumérisme : c'est la signature d'Undervoid !

 

Pour ce 1er album "Le Noir Se Fait", le groupe a voulu se rapprocher au plus près de ce qui constitue son ADN : le live.

Il est donc aller s'enfermer dans le célèbre studio White Bat Recorders, sous la houlette du très talentueux Rémi Gettliffe (Last Train, The Wooden Wolf, Dirty Deep...) à la réalisation. 

Résultat : une galette enregistrée en à peine 10 jours et dans la plus pure tradition des 60's !

A retrouver également dans l'émission d'Audrey Hardy, L'Heure du Live

Moods & Roots - On the road again !
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • Spotify Icône sociale
Nous contacter

Email

VOus connecter
souscription

 2020 Landes Tous Solidaires

  • Gris Facebook Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon