Couvre-feu

Vous trouverez sur ce site et cette page des informations utiles susceptibles de vous informer et vous faciliter la vie. Les mises à jour seront régulières en fonction de l'évolution de la situation.


Couvre-feu généralisé à l'ensemble du territoire à partir de 18h.
Depuis le 10 janvier 2021, 23 départements étaient jusque-là concernés par un couvre-feu étendu de 18h00 à 06h00 en raison de l'évolution de la situation sanitaire, avec notamment une progression du virus avec 23 852 nouveaux cas recensés mercredi.

Aujourd'hui, 14 janvier, l'intervention du 1er Ministre visant à détailler les nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus mutant, étend le couvre-feu de 18h à 6h du matin, à l'ensemble du territoire à compter de samedi et ce, pour 15 jours.​

Voir l'allocation intégrale sur le point sanitaire et ses conséquences

Situation Générale

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont donc interdits pendant le couvre-feu sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

 

Les commerces fermés à 18h

En conséquence, tous les services publics et commerces seront fermés à 18h.

« Nous verrons si les dérogations d’ouverture du dimanche doivent être prolongées jusqu’en février. »

Pas de nouveau confinement sauf...

Si la situation se dégrade, nous serons conduits à décider d’un nouveau confinement car nous devons nous préparer à toute éventualité.

Ce qui change 
Compte tenu de la nouvelle variante du Covid-19 détectée au Royaume-Uni, la France a pris des mesures encore plus restrictives pour les déplacements en provenance des pays hors Union européenne.

Toute personne souhaitant entrer sur notre territoire devra effectuer un teste PCR avant de partir, puis s'isoler 7 jours une fois sur le sol français et refaire un test PCR à l'issue de cet isolement. Cela vaut également pour tout ressortissant français en provenance de l'étranger.

Circulation vers la France :

A compter de lundi, tous les voyageurs qui souhaitent venir en France, en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, quel qu’il soit, devront effectuer un test avant de partir.

Il faudra présenter un test négatif pour embarquer dans un avion ou un bateau. De plus, les personnes concernées devront s'engager sur l'honneur à s’isoler pendant 7 jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l’issue.

Pour les rares pays où il n’est pas possible de réaliser un test sur place, au départ, un laissez-passer consulaire pourra être accordé par nos ambassades, pour motif impérieux. Dans ce cas, la personne se fera tester à son arrivée en France et sera contrainte de s’isoler 7 jours dans un établissement désigné par l'Etat.

 

Depuis la Grande Bretagne

Quelle que soit leur nationalité, tous les voyageurs seront donc soumis à l’obligation de présenter à la compagnie aérienne, maritime ou ferroviaire, un document de laboratoire d’analyse comportant le résultat négatif d’un test au Sars-CoV-2. Les services chargés du contrôle aux frontières pourront aussi le vérifier.

A défaut de test PCR, seront autorisés ceux des tests antigéniques qui sont sensibles au variant VUI-2020-12-01, dont la liste, validée par les autorités de santé, est la suivante :

Les autorités britanniques mettent à jour une liste des centres en mesure de pratiquer les tests Covid19. Cette liste est consultable à l’adresse : https://www.gov.uk/government/publications/list-of-private-providers-of-coronavirus-testing/list-of-private-providers-of-coronavirus-testing

  • Pour les déplacements en provenance d’un pays de l’Union européenne, et notamment des pays comme l’Irlande ou le Danemark affrontés à une situation épidémique difficile, les ministres travailleront à l’élaboration d’un cadre de coordination en vue du prochain Conseil européen du 21 janvier. Ce cadre devra évidemment prévoir des exceptions concernant les frontaliers, les transporteurs routiers ou encore les agents des compagnies de transport, dans le cadre de protocoles sanitaires spécifiques.

  • Les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

  • Point sur la COVID fait le 14 janvier 2021 (Doc PDF)

Liens utiles

Personnes en situation de handicap

Questions/réponses

En Nouvelle Aquitaine

La Gironde accuse un taux d'incidence en augmentation constante, à l'image de celui observé jusqu'ici dans l'est de la France.

 

Couvre-feu.

 

Comment fonctionne le couvre-feu ?
Les sorties et déplacements sont interdits de 18h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 18h00 à 06h00. Il est possible de la télécharger sur le site du Gouvernement, sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application #TousAntiCovid, ou de la recopier sur un papier libre (liens sur cette page).

Des dérogations sont prévues pour se rendre :

  • chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple),

  • se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital, pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),

  • pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),

  • pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants, pour se rendre auprès d’un proche dépendant, pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,

  • pour convocation judiciaire ou administrative, pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative, 

  • pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

 

Le non-respect du couvre-feu entrainera :

  • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)

  • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention)

  • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros passible de 6 mois d'emprisonnement.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France et le virus est toujours dangereux pour nous et nos proches. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la Covid-19.

Nous contacter

Email

VOus connecter
souscription

 2020 Landes Tous Solidaires

  • Gris Facebook Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon