Emmenez les enfants dehors!

Les sens en plein éveil, immergés dans une nature non limitée, les enfants font preuve de créativité et d'inventivité.

Enseignante depuis presque 7 ans, je me pose des questions sur ma pédagogie. Dès mes début, j' ai osé des apprentissages en pleine nature. Que ce soit pour des apprentissages de découverte de l'environnement -un peu comme la classe promenade de Célestin Freinet lors de laquelle on sortait pour étudier le milieu,  des activités artistiques mais aussi pour des séances de production d'écrit.

 

En effet, il m'apparut très vite évident que coincées entre 4 murs, l'imaginaire, les évocations avaient du mal à s'émanciper. Les sens en plein éveil, immergés dans une nature non limitée, les enfants faisaient preuve de créativité et d'inventivité. Les expériences d'observation, contemplation et mis en mots de nos ressentis, nos sensations constituaient un terreau concret pour stimuler leurs productions.

Un deuxième élément qui m'apparut évident résidait en la cohésion de groupe, l'entraide et l'apaisement que pouvaient engendrer ses expériences de classe nature.

La sortie convoque l'élève dans sa globalité, avec ses sens, pas seulement la vue et l'ouïe comme en classe, mais aussi son toucher, son odorat ainsi que sa sensibilité et son affect, ce qui pourrait expliquer que les sorties laissent souvent des souvenirs extraordinaires, de ceux qui restent des années après dans les mémoires de nos élèves. Plus en tout cas que les cours ordinaires...

 

 

Nous vivons dans un monde où se reconnecter à la nature est essentiel. Nous vivons dans un monde où la vie de beaucoup d'enfants se déroule à l'intérieur ; les temps libres où ils peuvent jouer, sans école, devoirs ou activités a aussi quasiment disparu, que ce soit en ville ou même à la campagne. 

La question est moins celle de l'accès à la nature que de la pratique du dehors.

 

Le romancier Michael Chabon pose ainsi la question : « Si les enfants désertent les terrains vagues et les lits des ruisseaux, les ruelles et les bois, que deviendront le monde des contes et la littérature elle même? »

 

En tant qu'enseignante, je suis confronté chaque année à cette réalité : des enfants coupés de l'expérience sensible de la nature, dont l'univers est de fait appauvri, étriqué. Les enfants vivent de plus en plus dans des lieux contraints, ils manquent d'espace, de calme et de temps. Ils doivent s'adapter au rythme frénétique d'un cadre de vie qui produit de plus en plus de stimuli. Je ne parle même pas des effets dévastateurs des écrans omniprésents... Et ce dès la maternelle.

 

La nature est un besoin fondamental aux développement biologique, neuronal et émotionnel normaux de l'individu ,dixit Louis Espinassous , défendeur de l'école buissonnière et combattant de l'éducation hors-sol.

 

C'est pourquoi il m'apparaît primordial de favoriser les temps dans la nature et le jeu à l'extérieur. En plus des effets sur l'activité physique, les expériences de nature sont aussi bénéfiques pour le développement émotionnel et social des enfants, leur conscience environnementale et leur compétence cognitive. Notamment leur capacité de concentration, de coopération et de créativité. Il est même aussi désormais largement prouvé qu'une éducation qui s'appuie sur la nature est plus efficace pour les apprentissages qu'une éducation conventionnelle, et les effets sont particulièrement marqués sur les enfants en difficulté. 

Le milieu naturel offre de vrais défis moteurs et les activités que les enfants font à l’extérieur sont beaucoup plus intenses . En plus d’augmenter le temps où les enfants sont physiquement actifs, l’extérieur et ses espaces vastes contribuent ainsi directement à favoriser le développement des activités motrices et à améliorer la condition physique.

 

Ce phénomène d'école nature est déjà bien ancré dans le temps, il est répandu en Europe du Nord depuis les années 50... Beaucoup d'enseignants commencent à se lancer dans la pratique de la classe dehors en France depuis les trois dernières années. A  quel moment l'institution décidera d'introduire la nature comme élément prioritaire dans l'éducation ??

 

Comme l'exprime si bien Crystèle Ferjou dans la quatrième de couverture de son ouvrage  Emmenez les enfants dehors !  « L'accès régulier à la nature pourrait bien être une réponse à la situation alarmante que nous traversons, au mal être infantile qui augmente, au niveau des enfants, notamment en lecture qui baisse et aux capacités de concentration qui déclinent. »

 

 

Ouvrez et lisez ce livre avec plaisir, c'est un compte rendu de toutes les expériences, études, preuves qui attestent le besoin vital de nature et de contact avec le vivant dans l'éducation.

 

En tout cas, pour ma part, elle a fini de me décider à oser encore plus largement ouvrir les portes de ma classe pour faire exister l'école à ciel ouvert.

En tant qu’enseignant(e) , notre rôle dépasse maintenant la simple transmission de connaissances. Nous devrons agir et ouvrir les portes permettant le développement de l’esprit critique et analytique de nos élèves en prévision d’un futur plus optimiste.

 

« Celui qui pousse devant ton nez, celui auquel tu ne prends même pas garde, ce n’est qu’un arbre !

Celui qui tous les jours te regarde passer, trop pressé. Savoir cesser. Stopper le monde fou où tu cours.

Humer, danser, s’attarder : l’arbre a tout son temps. Faire quelques pas sous son ombrage, tourner autour du tronc, nez aux branches, écouter les oiseaux qu’il abrite, scruter les plaies de son écorce. .. »
 

« Jouer dehors, en pleine nature, permet à l'enfant de se sentir plus libre, plus présent, plus vivant. »
 

Références de livres ou documentaires sur le sujet, parmi tant d'autres:

 

  • Mathieu Chéreau et Moina Fauchier-Delavigne, L'enfant dans la nature. Pour une révolution verte de l'éducation.

  • Richard Louv, Une enfance en liberté. Protégeons nos enfants du syndrome du manque de nature.

  • Louis Espinassous, Pour une éducation buissonnière.Retrouver le rythme naturel de l'enfant.

  • Chrystèle Ferjou, Emmenez les enfants dehors !

   

Documentaires :

–       Primaire- Eduquer et enseigner dehors (Graine Bourgogne-Franche-Comté) You tube

–       Collège-L'autre connexion.Une école dans la nature sauvage, par Cécile Falhauber

–       Maternelle- Enfance, par Margreth Olin

–       Maternelle- Il était un jardin, par Pierre-Yves Le Du

Nous contacter

Email

VOus connecter
souscription

 2020 Landes Tous Solidaires

  • Gris Facebook Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon