Une boîte aux lettres pour les enfants victimes de maltraitance à Sore, dans les Landes

C’est un concept unique en France. Des boîtes aux lettres commencent à être installées dans les écoles pour permettre aux enfants victimes de violence de briser le silence. 

"Un gamin, on peut l’empêcher de parler, on ne peut pas l’empêcher d’écrire !" C’est par ces mots que Lydia Cannesson explique les raisons qui l’ont poussées à mener ce combat. Elle est la maman de deux jeunes adultes, aujourd’hui âgés de 20 ans. 


Pendant leur enfance, ses garçons, des jumeaux, ont été victimes de violences sexuelles.  "Moi j’ai eu la chance que mes enfants me parlent. Le premier très vite, le deuxième beaucoup plus tard à 16 ans, mais combien d’enfants ne parlent pas ou ne sont pas entendus ! "

Aujourd’hui cette aide- soignante qui réside à Sore commune de 1 100 habitants dans le nord des Landes veut aider les plus jeunes à libérer leur parole à se confier.  Source : (Information France3 Nouvelle Aquitaine

Crédit Photo Pixabay

Nous contacter

Email

VOus connecter
souscription

 2020 Landes Tous Solidaires

  • Gris Facebook Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon