témoignages

Loin de nous l'idée de faire du pathos sur cette page. Mais le processus de déconfinement ne doit en aucun cas nous laisser penser que nous pouvons tourner la page. Il est vrai que nous sommes envahis d'informations contradictoires, certains y voient une stratégie politique destinée à contenir les masses, car lorsque l'on est focalisé sur un problème on oublie tout ce qui se passe à coté. D'autres se veulent alarmistes et créent une psychose très anxiogène. D'autres encore se veulent plus positifs... Pléthore d'informations sont données, parfois très contradictoires. Cette cacophonie n'aide pas à faire la part des choses et avoir raison gardée. Mais voyons les chose de manière simple. Il est des gestes tout aussi simples qui semblent plutôt efficaces, au moins la majorité en convient, tel que le port du masque et les gestes barrière. Les adopter c'est aussi se prémunir et protéger les autres (parents, amis, voisins, proches et moins proches) contre les autres coronavirus récurrents, notamment à l'automne (rhumes qui guérissent souvent spontanément). Et comme nous savons peu de choses sur la covid-19, sa durabilité, sa résistance, autant adopter les bons gestes de prévention. Car, force est de constater, des personnes continuent d'être infectées et cela signifie qu'il ne faut pas relâcher les efforts que nous avons fournis pour nous protéger. Ceux qui témoignent ici sont soit confrontés au Covid et s'interrogent sur la protection sanitaire post confinement, soit ont eu le covid et s'en sont sortis mais se souviennent encore de ces moments si particuliers. Ils partagent leur vécu avec bienveillance sur ce qu'ils ont appris de la maladie, juste pour que l'on oublie pas que ce virus est encore là, qu'il n'a rien de banal,  s'attaque à n'importe qui, y compris à des tranches d'âges dites mieux protégées et que ce covid n'a rien d'une simple grippette dans certains cas.  

COVID-19

Corinne Imbert, est pharmacienne mais également élue, conseillère départementale et sénatrice. Ces mandats et sa profession lui apportent un regard avisé sur la situation actuelle liée à la crise sanitaire, les anomalies perçues, et nous livre son analyse sur les risques liés au déconfinement

Le Chef Frédéric Coiffé, poignant

Le  chef bordelais Frédéric Coiffé, atteint par le coronavirus raconte.. Son post du 3 avril dernier s'adresse avant tout "aux yeux"... 
Comme si dans cette guerre, face à cet ennemi sans visage, parmi les sur-blouses colorées et autres masques en papier, l'humanité, la bienveillance restaient contagieuse...dans les regards!

Elle a eu le COVID mais n'a pas été testée

Marie Blanchard est une mère de famille de 40 ans, domiciliée à Bordeaux (Gironde). Comme nombre de Français(es), elle a attrapé le coronavirus mais n'a pas été testée. 

Un coursier témoigne

Jérémy Wick a été exposé au Covid-19 lors de ses livraisons pour une entreprise de portage de plats cuisinés.
Porte-parole des coursiers de Bordeaux, il lance un cri d'alarme aux pouvoirs publics face au risque de contamination pour les livreurs mais aussi pour leurs clients.
 

Nous contacter

Email

VOus connecter
souscription

 2020 Landes Tous Solidaires

  • Gris Facebook Icône
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon